20 21

Accueil Saison 2020-2021 Carmen Maria Vega

visuel de saison 2020-2021 grand logis Le Grand Logis salle de spectacle Bruz
carmen-maria-vega-fais-moi-mal-boris

Chanson française / Electro acoustique / Cabaret Carmen Maria Vega Fais-moi mal Boris

À partir de 14 ans 1h15 Tarifs B : 17€ / 13€

À l’occasion du centenaire de la naissance de Boris Vian et à la demande de Nicole Bertolt, qui veille sur le patrimoine de Boris Vian, Carmen Maria Vega recréera « Fais-moi mal Boris ! », reprise du spectacle qu’elle avait monté initialement en 2013 avec Kim Giani autour du répertoire de Boris Vian, (artiste protéiforme qui en avait assuré la réalisation musicale). Un show nouvelle formule autour de la réinvention des chansons du maître de pataphysique Vernon Sullivan dit le Bison Ravi, le bien nommé Boris Vian. Carmen préfèrera les chansons érotiques, et comico-tragiques de Boris. Elle y mêlera lecture, chant et effeuillage dans un spectacle audacieux entouré d’Antoine Rault à la réalisation, s’appuyant sur des arrangements léchés. Boris en dieu new wave, jumeau Bowesque et fantôme de Magali Noël seront au rendez-vous de ce show qui s’annonce intense, absurde et émouvant.

Achetez vos places

Jeudi 28 janv 20h30

Distribution

Chant, lecture, danse et direction artistique Carmen Maria Vega Basse et guitare et arrangements et direction musicale Antoine Rault Batterie Raphael Léger Clavier et pad Raphael Thyss Son Mickaël Saccheti Création lumière Adrien Talon

La presse en parle

Boris Vian s’est transformé en femme. Ce fut un vrai moment de bonheur pour tous ceux qui détestent les artistes formatés, aseptisés.

Les Trois coups

Déboulonnante, sensuelle, rock et pas mal baroque, il n’est guère surprenant que Carmen Maria Vega s’en remette à la très sérieuse fantaisie de Boris Vian.

La Terrasse

Avec son sens aigu de la provocation et sa coquinerie effrontée, elle s’attelle à un répertoire pointu dans lequel Boby Lapointe se pointe volontiers ! Le coeur de cette artiste hors norme bat très fort et fait vibrer le public.

Ouest France

Médias

Prochainement